JE VIENS DE M’ÉCHAPPER DU CIEL

, par Estelle

Les aventures surréalistes d’un petit braqueur qui n’ose déclarer sa flamme à celle qu’il aime... Un récit obscur adapté de Carlos Salem mais de très belles planches.

Basé sur une série de nouvelles de l’écrivain argentin Carlos Salem, "Je viens de m’échapper du ciel" raconte une histoire un peu étrange, entre réel et onirisme. Celle de Poe, un braqueur minable qui suit son copain Harly dans des plans foireux et s’en remet au hasard (il tire de sa poche un nombre pair ou impair d’allumettes) pour toutes ses décisions…. Secrètement amoureux de Lola, barmaid, il croise aussi des SDF, un paumé qui saute les étoiles, un fantôme et un drôle d’ange… Autant de personnages plus ou moins désoeuvrés, plus ou moins alcoolisés, qu’on découvre au fil de ce roman graphique en quatre actes signé de Laureline Mattiussi, Prix Artemisia 2010 pour "L’île au poulailler".
Si on retrouve un peu l’ambiance des polars des années 50 avec des gangsters plutôt sympathiques, des flingues et des jupons, l’atmosphère est globalement surréaliste. La frontière entre le réel et le fantasmé/fantastique est ténue, composée de flashbacks, de flashforwards et d’obscures situations qu’il est bien difficile de cerner. Mais pour restituer l’atmosphère sombre de ce récit essentiellement nocturne, Laureline Mattuissi a opté pour un noir et blanc profond très réussi qui donne aux planches une puissance qui ne peut que séduire.

Dessin et scénario : Laureline Mattiussi - Editeur : Casterman, collection Écritures - Prix : 18,95 euros.