JE SUIS UNE VRAIE FILLE

, par Estelle

Un album complètement girly sur le quotidien de trentenaires en mal d’amour. Très cliché.

Pas la peine de faire un dessin, le titre parle de lui même : "Je suis une vraie fille" est un album 1.000% girly où l’on nous parle avec autodérision du quotidien d’une trentenaire moderne à la recherche de l’amour... Avec aux commandes, deux blogueuses qui ont le vent en poupe : Marion Malabré - suivie depuis 2012 sur son tumblr par 700.000 internautes nous dit-on - et LuLu Inthesky qui a déjà publié chez Jungle, "Il était une fois une princesse".

Le résultat de cette collaboration féminine est un recueil souple de 96 pages construit sur le principe d’une illustration légendée par page qui traduit en dessin les différentes humeurs par lesquelles passent les "vraies" filles selon la situation : le grand saut d’un plongeoir de 50 mètres de haut quand la vraie fille dit "je t’aime" avant lui ; la tronche façon tête de panda quand la vraie fille ne s’est pas démaquillée la veille ; la tenue digne de la Fashion Week quand la vraie fille n’a plus rien à se mettre parce que c’est jour de lessive ; le sprint des vraies filles pour arriver la première quand l’open bar ferme dans cinq minutes (à noter que le dessin marche aussi pour une soirée pleine de types célibataires en perspective) ; la vraie fille dans la peau d’un dompteuse de lion quand elle s’entiche d’un mec un peu compliqué, etc...
Bref rien de nouveau dans ces problématiques et surtout rien de transcendant dans le traitement humoristique même si on apprécie le trait semi-réaliste de LuLu Inthesky dynamique et expressif. On a l’impression d’avoir lu et relu ce genre de gags des dizaines de fois et on a beau être une fille - une vraie -, on est encore une fois étonnée de voir autant de clichés sur les filles répandus par des filles.