IMPONDERABLES - Tome 3. Propos irresponsables

, par Estelle

Des personnages victimes d’impondérables, qui se croisent au fil des histoires. Humour noir et absurde dans la lignée des "Bidochons".

Paul a perdu sa muse et n’arrive plus à créer de parfums ; Eugène Leblot n’en peut plus de voir son fils perdre son temps à fabriquer une fusée dans le jardin ; Marcel Paillol le boulanger s’apprête à recevoir un contrôleur du fisc ; l’élève pianiste ne réussit qu’à retourner l’estomac de son professeur quand il joue ; Me Giraud l’avocat commis d’office perd son sang-froid face à son client insultant ; et M.Goulu l’instituteur tentant de raisonner un gamin qui tient des propos racistes. Six individus confrontés bien malgré eux aux impondérables de la vie...
Au départ "Propos irresponsables", série démarrée en 1994, était construite comme une suite d’histoires indépendantes, sans personnages récurrents. Avec ce troisième tome, Binet a opté pour une démarche un peu différente : même si l’on retrouve le principe des saynètes sur cinq pages, le lecteur croise les personnages à intervalles réguliers tout au long de l’album. Et surtout, l’ensemble des protagonistes se retrouvent réunis dans l’épilogue.
Le ton oscille entre l’humour noir, le grotesque et l’absurde.
L’auteur des "Bidochons" est décidément très doué pour faire de ces "beaufs" en puissance, des personnages finalement plutôt sympathiques parce qu’ils nous ressemblent souvent. En fait, les héros des "Impondérables" sont avant tout des outils dont Binet se sert pour nous parler du quotidien, sans être tributaire d’un personnage ou d’un comportement sur toute une série.
Bref, on découvre avec plaisir ces "Impondérables" qui ont un petit goût de "Bidochons". On ne peut que les adopter !

- Fluide Glacial