I LOVE YOU SO I KILL YOU - Tome 1

, par Estelle

Un lycéen effacé se décide à avouer son amour à son amie d’enfance. Mais un mystérieux virus va tout remettre en cause. Un manga horrifique aux débuts efficaces.

Kamishiro Taku est un garçon effacé un peu trop gentil, qui aime faire le ménage et ne pas trop se faire remarquer au lycée. Amoureux de Mika Hanazono, son amie d’enfance un peu capricieuse qui ne cesse de le bousculer pour le taquiner, il se décide enfin à lui avouer ses sentiments. Mais à la veille du grand jour, il est contaminé par un étrange virus alors qu’il tentait d’intervenir dans une violente dispute en pleine rue.
Je t’aime donc je te tue. C’est en gros le principe de cette nouvelle série horrifique où chez les individus infectés l’amour se transforme en pulsions destructrices, d’autant qu’ils voient en même temps leur force décupler. Transpercer de son parapluie le cou de Mika, lui planter dans le ventre toutes sortes de lames ou la traîner derrière une voiture accrochée par les tripes… voilà autant de visions bien gores qui assaillent donc le pauvre garçon, obsédé malgré lui par l’idée de torturer et de tuer la jeune fille. L’intrigue entre rapidement dans le vif du sujet et la tension va crescendo ne laissant pas le temps au lecteur de s’ennuyer tandis que le dessin nerveux est plutôt efficace, en particulier dans les scènes de violence lorsque les individus sont comme transfigurés par leur pulsion de meurtre. Bref, "I love you so I kill you" ne nous fera pas mourir de peur mais a ce qu’il faut pour constituer un bon divertissement avec une question toujours pas résolue : Kamishiro finira-t-il par céder à son obsession et tuer Mika ?


(Dessinateur : Sousou Sakakibara – Scénariste : Majuro Kaname – Editeur : Soleil manga – Prix : 7,99 euros.