HISTOIRES A LUNETTES - Tome 5. Le monde est flou

, par Estelle

Une compilation de running gags que les amateurs de "Durant les travaux l’exposition continue" reconnaîtront. Absurde et plutôt rigolo.

Quel est le point commun entre un maître-nageur ne sachant pas nager et un Superman qui oublie son slip dans les cabines téléphoniques ? Ils portent tous deux des lunettes... comme l’ensemble des protagonistes des gags de Clarke du reste : de vaillants explorateurs, des chirurgiens en salle d’opération, des naufragés cannibales sur un bateau gonflable, des amnésiques chroniques, etc.
Anciennement connue sous le nom de "Durant les travaux l’exposition continue", la série "Histoires à lunettes" fait son retour. Dupuis profite de ce cinquième tome pour entamer la réédition des quatre premiers sous ce nouveau titre. Pour le reste, le principe est le même : des gags en une planche créant des univers totalement absurdes et profitant de l’effet de répétition. Ces sketches s’appuient en effet sur le petit jeu qui s’installe entre l’auteur et le lecteur : ce dernier connait le fil conducteur du gag et se demande quelle variante hilarante l’auteur va encore pouvoir inventer ! Ainsi par exemple, un dormeur ou une dormeuse se réveille au petit matin et découvre un écriteau au dessus de son lit lui demandant d’allumer le dictaphone sur la table de nuit. Il entend alors sa propre voix lui annonçant qu’il est un amnésique chronique et qu’il va lui expliquer qui il est et ce qu’il doit faire. Evidemment à chaque fois, rien ne se passe comme prévu...
Certes à la énième version de ces gags récurrents, le ressort humoristique s’émousse quand même un peu d’autant qu’ils sont de qualité inégale. Mais "Le monde est flou" nous fait passer un moment agréable, qu’on soit porteur de lunettes ou non !

Dessin et scénario : Clarke - Editeur : Dupuis - Prix : 11,50 euros.

- Dupuis