HEDGE FUND - Tome 1. Des hommes d’argent

, par Estelle

Un agent d’assurances raté mais ambitieux est embauché comme trader à Hong-Kong. Mais que veut-on réellement de lui ? Un bon polar financier crédible.

Gagner de l’argent, beaucoup et vite. C’est ce que Franck Carvale est venu chercher à Hong-Kong après avoir quitté la France précipitamment, la justice aux basques. Employé peu doué d’une compagnie d’assurance, il est "débauché" par un certain Bilkaer qui lui offre un poste de trader et la possibilité d’investir jusqu’à un milliard de dollars...
Bienvenue dans le monde de la finance où l’on joue avec la Bourse et les millions comme si on remplissait sa petite grille de Loto, bienvenue dans le monde du luxe et de l’apparence où argent rime avec jolies filles et belles voitures. Ce n’est sûrement pas votre monde mais "Hedge Fund" va nous aider à le comprendre un peu mieux. Co-scénariste de Tristan Roulot, Philippe Sabbah a en effet passé dix ans dans les salles de marché de Madrid, Paris et Hong-Kong, a travaillé dans la banque d’affaires JPMorgan et est aujourd’hui président du leader hollandais de la gestion d’actif. Bref, ce polar financier - au dessin réaliste signé Hénaff ("Le testament du Capitaine Crown" avec Roulot) - sent le vécu et respire la crédibilité.
Tome d’introduction et données techniques obligent, c’est un premier opus dense mais les explications sont claires et le récit documenté reste globalement fluide. On est même étonné de voir qu’on accroche à une histoire 100% marchés boursiers, à cette ambiance froide et déshumanisée et à cet héros très ambitieux et peu sympathique.
Que veut vraiment Bilkaer ? Les auteurs ont choisi de nous laisser deviner dès ce premier tome que le héros est manipulé par ce richissime personnage. L’idée est bonne, l’intrigue prévue sur trois tomes n’en étant que plus accrocheuse.

- Le Lombard