HALLOW - Tome 1. La dernière nuit d’Halloween

, par Estelle

Hallow, le monde des morts, est menacé de disparition après qu’un petit garçon y est entré par erreur. Une aventure sans prétention mais rythmée pour les enfants.

Geoffrey déteste Halloween et c’est en rechignant qu’il accompagne sa soeur, une citrouille sur la tête. Mais il est confondu avec un épouvantail par les habitants du monde d’Hallow qui le ramènent dans leur monde. Un vivant chez les morts, le résultat ne se fait pas attendre : Hallow se disloque et menace de disparaître.
Publié au sein de la collection Au Carré - sortie simultanée de l’album aux formats classique et manga -, "Hallow" nous embarque dans une version revisitée du mythe d’Halloween, une sorte de cousin de "L’Etrange Noël de Mr Jack". Jack O’Lantern, loup-garous, sorcières, fantômes, épouvantails, pendus, démons et autres bestioles poilues, toutes les créatures emblématiques sont là, avec un rôle plus ou moins important, et Ood Serrière ("Thalulaa") s’est visiblement amusée à les mettre en scène. Dommage que les humains soient beaucoup moins expressifs que les monstres et que Cazenove ("Les Sisters", "Les Petits Mythos") n’ait pas vraiment pris le temps de creuser davantage les personnages principaux, ni d’accentuer le côté humoristique. En revanche, les auteurs ont mis le paquet sur le rythme. Le trait est vif, les planches colorées (c’est la version bande dessinée classique qui est chroniquée ici) et l’aventure se lit d’un trait. Sans être une réussite, ce premier tome est à même de distraire les enfants à quelques jours d’Halloween. Il ne reste plus qu’à sortir les déguisements !

Dessinateur : Ood Serrière - Scénariste : Christophe Cazenove - Editeur : Bamboo, collection [au carré] — Prix : 7,95 euros.