GUS - Tome 2. Beau Bandit

, par Estelle

La suite des aventures sentimentalo-comiques des trois plus grands dragueurs de l’Ouest. Un western original à la sauce Blain. Indispensable !

Alors que le tome 1 est en lice dans la sélection officielle du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, Christophe Blain nous présente la suite de ce western pas comme les autres où les "outlaws" sont bien plus préoccupés par leurs conquêtes amoureuses que par les attaques de banques. Pendant que Gus drague une employée de banque en lui faisant croire qu’il est le biographe d’une célèbre bandit et que Gratt part braquer de son côté, Clem vit une relation passionnée avec sa belle maîtresse Isabella.
C’est d’ailleurs ce dernier qui est le véritable héros de ce deuxième opus, laissant Gus (au nez sans doute le plus long de l’Ouest !), tenter une reconversion dans le poker. Clem et ses cheveux roux dressés en deux grosses mèches sur la tête est en pleine phase de réflexion sur lui-même, partagé entre sa famille et sa maîtresse, entre l’envie de continuer ses braquages et celle de ranger les flingues. Des questions traitées avec beaucoup de finesse et d’intelligence dans des histoires de longueur inégale riches en personnages secondaires et situations burlesques. En tout, 84 pages où l’on apprend à connaître trois drôles de cow-boys sans s’ennuyer un seul instant.
Digne suite de "Nathalie" - le premier tome de "Gus" qu’on aimerait bien voir récompensé cette année par le jury d’Angoulême -, "Beau bandit" pourrait à ce compte là se retrouver à son tour dans la Sélection officielle 2009. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

- Dargaud