GLORIA VICTIS - Tome 3. Némesis

, par Estelle

Le jeune aurige Aelio participe à une course de chars à Arles et affronte Victor. Plongée agréable dans les jeux du cirque romains.

Des esclaves, des maîtres, des gladiateurs, des auriges, de la poussière volant sous les roues des chars et les sabots des chevaux… mais aussi des ambitions, des complots et des luttes de pouvoir, "Gloria Victis" est un péplum pur jus. Epuisé, Aelio est recueilli à Narbonne par un éleveur de chevaux Marcus Lacanio qui, en l’emmenant aux jeux organisés dans les arènes d’Arles, lui donne l’occasion de rencontrer l’empereur. Ce dernier lui confie un de ses chevaux avec mission de remporter la course. Mais l’ambitieux Victor sera là aussi et est prêt à tout pour gagner.
Mateo Guerrero signe des planches dynamiques et fluides et des cadrages étudiés qui rendent les scènes de courses de chars impressionnantes. Pourtant même si pénétrer dans les coulisses des compétitions romaines est intéressant, on regrette un peu que Juanra Fernandez n’ait pas choisi d’exploiter davantage certains personnages comme El Ishat, un aurige venu d’Orient, ou qu’il n’ait pas cherché à rendre plus perceptibles la rage et la détermination du jeune aurige à accomplir sa vengeance. Le dénouement, qui devrait se dérouler dans le fameux Circus Maximus de Rome, promet en tout cas du grand spectacle.

Dessinateur : Mateo Guerrero - Scénariste : Juanra Fernandez - Editeur : Le Lombard - Prix : 13,99 euros.