GIFT ± - Tome 1

, par Estelle

Tamaki Suzuhara et son associé donnent dans le trafic d’organes. Début d’une série qui a un peu de mal à se situer entre un thriller à la "Dexter" et un côté ado voyeur.

Tamaki Suzuhara est un joli brin de fille au talent très spécial : elle manie le scalpel comme personne et, avec son associé, s’est spécialisée dans la vente d’organes. Ses donneurs n’ont pas vraiment le choix : après avoir repéré des criminels qui selon elle ne méritent pas de vivre, elle les kidnappe et leur enlève ce dont elle a besoin…
Les éditions Komikku présentent cette nouvelle série comme un "Dexter" au féminin. Il est vrai que le sujet est violent même si les scènes font plus dans le voyeurisme malsain que dans le vrai gore. "Gift plus minus" est a priori plutôt alléchant : la mise en scène file des frissons et on a envie de comprendre comment une lycéenne peut avoir autant de maîtrise chirurgicale et quel lien unit Tamaki Suzuhara et le chirurgien qui opère les patients en attente de greffe. De plus, le thème du don d’organe, des difficultés à trouver des donneurs et des trafics qui prospèrent est assez intéressant et toujours d’actualité. Malheureusement "Gift ±", que la couverture nous indique à raison comme destiné à un public averti, est traité par ailleurs comme un manga pour ados au trait classique, avec tout ce qui va avec : des petites culottes par çi, des paires de seins par là, bref une image de la femme dégradante à souhait dont on aurait pu aisément se passer dans le scénario….
Au Japon, la série de Yuka Nagate ("La Légende de Toki") compte pour l’instant six tomes.

Dessin et scénario : Yuka Nagate - Editeur : Komikku - prix : 8,50 euros.