GENPET - Tome 1

, par Estelle

Heureux possesseur d’un "genpet" - un animal de compagnie créé par des généticiens -, Nat se retrouve soudain séparé de ses parents et poursuivi par des hommes armés. une nouvelle série qui démarre sur les chapeaux de roue mais qui manque de consistance au bout du compte.

Exit les tamagotchis des années 1990 et 2000. Nous sommes en 2036 et, grâce au progrès de la génétique, il est possible de créer des animaux de compagnie au goût du client. Les parents de Nat se rendent ainsi à Hong Kong pour lui offrir un "genpet", capable également de le protéger en cas d’attaque. Mais à peine rentrés à New York, leur voiture est violemment stoppée par deux hommes armés. Nat parvient à prendre la fuite avec sa peluche vivante, Niko.
Cette nouvelle série démarre plutôt bien : le thème des manipulations génétiques est intéressant, le trait rond et cartoon est très agréable et le récit enchaîne attaques, courses-poursuites, prises d’otage sur un bon rythme. Mais au bout des 56 pages, le constat est plus mitigé : l’histoire n’est pas si originale qu’espérée ; on ignore encore tout des motivations du méchant, ce premier tome s’étant borné à essayer d’attraper le gamin ; les relations entre Nat et Niko n’on pas du tout été développées ; et la personnalité de la créature est pour l’instant inexistante. En fait, les personnages manquent de charisme, on ne s’attache pas à eux et leur sort ne nous préoccupe guère finalement.
A noter que ce premier tome bénéficie d’un prix de lancement à 10 euros (au lieu de 12,90 euros) jusqu’au 31 décembre 2016.

Dessinateur : Alex Fuentes - Scénariste : Damián - Editeur : Ankama - Prix : 10 euros jusqu’au 31/12/16 puis 12,90 euros.