FORMICA - Une tragédie en trois actes

, par Estelle

Un repas de famille absurde où l’obsession des convives à trouver un sujet de conversation à tout prix va virer au cauchemar. Hilarant.

On attendait de pied ferme la nouvelle production de Fabcaro, l’auteur de "Zaï zaï zaï zaï" (Grand Prix de la Critique ACBD 2016), du récent "Open bar" ou de "Figurec". En s’inspirant des repas à rallonge avec les mêmes sujets ressassés mille fois que l’on a tous connus, Fabcaro raconte le repas de famille dominical d’une famille lambda - les parents, les deux soeurs, les conjoints et les enfants. Mais ce qui aurait pu rester un banal moment de convivialité va tourner à l’obsession tragique : trouver à tout prix un sujet de discussion.
L’humour absurde est la marque de fabrique de Fabcaro et "Formica" n’échappe pas à la règle. Et c’est tant mieux. Conçu comme une tragédie grecque en trois actes avec une même unité de lieu (la salle à manger) malgré des incursions dans la cuisine, du côté des enfants qui jouent au "Jeu des 7 familles dysfonctionnelles" ainsi que quelques images d’un avion en vol (dont on comprendra le rapport à la fin), "Formica" fait rire. Malgré des cases qui changent peu et aux décors quasi inexistants, jamais on ne s’ennuie : Comique de situation, jeux de mots, comportements inadaptés à la situation, running gags, les procédés employés sont nombreux et font mouche.

Dessin et scénario : Fabcaro - Editeur : 6 Pieds sous terre - Prix : 13 euros.