FALAFEL SAUCE PIQUANTE

, par Estelle

La vie en Israël d’un dessinateur belge d’origine juive. Un témoignage intéressant et sensible d’un. partisan de la paix.

Falafel sauce piquante. C’est la première spécialité que goûte Mickel Kichka, pour la première fois en vacances en Israël. Quelques années plus tard, en 1974, ce jeune dessinateur belge d’origine juive décide de faire son "alyah" ("ascension"), le fait pour un juif d’émigrer en terre israélienne.
"Falafel sauce piquante" est un récit autobiographique sur la quarantaine d’années passées à Jérusalem d’un pacifiste "laïc, juif à 100%, non croyant et tolérant", de sa vie de jeune adulte dans ce pays jusqu’à son engagement au sein de Cartooning for peace, l’association de dessinateurs de presse internationaux engagés initiée notamment par Plantu et Kofi Annan. Vie quotidienne mais aussi tensions permanentes, terrorisme ou revendications de paix croissant d’une part de la population, Kichka survole des décennies de conflit israélo-palestinien après un "Deuxième génération, ce que je n’ai pas dit à mon père" centré sur sa jeunesse dans l’ombre de la Shoah. Le récit au trait précis est clair, documenté, sensible et traité avec finalement plus de légèreté que ce à quoi on pourrait s’attendre. Et surtout il permet d’avoir une vision israélienne du problème. Parce qu’à l’image du falafel sauce piquante, "ce qu’on voit n’est pas toujours ce qu’on croit."

Dessin et scénario : Michel Kichka - Editeur : Dargaud - Prix : 21,90 euros.