ESTHETIQUE & FILATURES

, par Estelle

Les errances d’une jeune punkette qui croit avoir tué son père par accident. Un univers trash et une très bonne surprise.

Tout commence par un accident : en découvrant que sa fille de 16 ans, Marie, entretient une relation avec sa jeune épouse ukrainienne, M. Michaud leur tire dessus, rate son coup, tombe en arrière, se cogne violemment la nuque sur la table et reste immobile, dans une mare de sang... Les deux amantes prennent la fuite. Lâchée par Tatiana, Marie trouve alors refuge en ville où elle s’accroche à Adrienne, une esthéticienne paumée et dépressive de 29 ans.
A partir de ce postulat peu réjouissant et sur les planches en noir et blanc très encrées de Tanxxx, Lisa Mandel signe avec bonheur un scénario paradoxalement très positif. La tragédie de départ, la misères sociale et affective dans laquelle vivent les principaux personnages et les milieux underground fréquentés, tous les éléments étaient là en effet pour créer un album trash à souhait. Sauf que les demoiselles Mandel ("Nini Patalo") et Tanxxx ("Rock Zombie", "Double Trouble") ne manquent pas d’humour.
C’est donc avec optimisme que l’on suit les errances de la jeune Marie - héroïne atypique parfaite dans cette ambiance punk - entre scènes lesbiennes, coulisses de film porno gay et job de détective privé spécialisé en filatures. Sexe, humour noir et transgression à tous les étages sont donc au rendez-vous de cet album parfaitement construit et aux dialogues réalistes qui voit deux jeunes paumées remonter la pente ensemble. "Esthétiques & filatures" fait partie des nominés pour le prochain festival d’Angoulême.

- Casterman