ENVOLS - Tome 2. Là où vont les rêves

, par Estelle

Un DC3 se crashe dans les Andes avec des candidats à un jeu de télé-réalité. Un mix de plein d’idées différentes qui font un plat peu digeste.

Un petit groupe de célébrités est invité à participer à un jeu de télé-réalité selon un principe simple : refaire le trajet des pilotes de l’Aéropostale à bord d’un vieux Douglas DC-3. A chaque étape à travers le monde, une épreuve est organisée et un candidat éliminé. Mais le crash de l’avion au-dessus de la Cordillère des Andes vient bouleverser le jeu.
Dans le premier épisode, la séduisante Maëlle et le professeur Vallery avaient résolu le mystère du manuscrit strasbourgeois de Saint-Exupéry. Cette fois, l’histoire prend comme base des chefs d’oeuvre dérobés par les nazis à la famille Picasso et révèlera le meilleur (l’intégrité, le respect de l’autre) comme le pire (l’appât du gain) de la nature humaine…
Le mélange de "Koh Lanta" ou de "Dropped" et d’"Indiana Jones", sur fond d’hommage à Henri Guillaumet - talentueux pilote de l’Aéropostale qui survécut miraculeusement au crash de son appareil dans les Andes en 1930 - est surprenant. Surprenant mais pas convaincant pour autant : l’intrigue part dans toutes les directions (les scénaristes Roger Seiter et Nicolas Kempf parviennent même à caser des histoires de trafic et de bijou magique !), le scénario et les différents rebondissements sont peu crédibles et la relation entre Maëlle et Vallery peu développée. Quant au dessin réaliste signé Luisa Russo, il est propre, classique mais ne rend pas vraiment compte des paysages grandioses de la cordillère des Andes.

Dessinatrice : Luisa Russo - Scénaristes : Nicolas Kempf et Roger Seiter - Editeur : Le Long Bec - Prix : 15 euros.