ENTRE CHIENS ET LOUPS

, par Estelle

Dans une société ségrégationniste où les noirs dominent les blancs, deux jeunes gens grandissent en s’aimant… Un roman graphique puissant tout public qui parle de racisme, d’injustice et de rage.

Dans la société d’"Entre chiens et loups", roman graphique adapté du best seller éponyme de Malorie Blackman, il y a les "primas", communauté riche et puissante en haut de l’échelle sociale, et les "nihils", population pauvre victime de discriminations perpétuelles. Cela n’empêche pas la prima Perséphone et le nihil Callum, qui se connaissent depuis l’enfance, de tomber peu à peu amoureux…
Destiné aux adolescents, l’album n’est pas un conte de fées et son propos a de quoi séduire même les lecteurs plus âgés. Car le sujet est grave, l’histoire forte, les évènements dramatiques. Une sorte de Roméo et Juliette sur fond d’apartheid en somme, à partir d’une idée innovante : ici ce sont les noirs qui dominent le monde et les blancs leurs serviteurs. Cette inversion des codes historiques, déroutante, permet de montrer que quelle que soit sa couleur de peau, l’Homme est raciste et enclin à asservir son prochain. Les personnages sont attachants et les différents sentiments qui les submergent sont très bien décrits. Il en va de même pour les tensions exacerbées entre les deux communautés, ainsi que la montée de la haine et la naissance d’une résistance conduisant à la violence et au terrorisme. Avec le scénario de Ian Edginton et le dessin sobre et expressif de John Aggs, c’est donc une très belle adaptation d’un best seller de la littérature jeunesse britannique que nous fait découvrir la collection BD Kids.

Dessinateur : John Aggs - Scénariste : Ian Edginton - Editeur : BD Kids, Bayard - Prix : 18,90 euros.