EIGHTBALL HUNTER - Tome 2. Winner

, par Estelle

Une histoire façon série TV américaine basée sur un concept participatif. Sans prétention mais sans prise de tête.

Qui a volé le sac bourré de billets de banque que se disputent pêle-mêle des mafieux russes, japonais et colombiens, des flics ripoux, des policiers honnêtes, un escroc sans envergure et une chasseuse de primes consciencieuse ? A la fin du premier opus paru il y a plus de trois ans, les lecteurs avaient pu voter sur un site dédié pour désigner leur voleur préféré. Le scénario de ce second tome a donc été construit en fonction des résultats. Et le voleur est donc...
...Vous le saurez en lisant la conclusion de ce diptyque parfaitement formaté pour les amateurs de séries télé et de films d’actions américains. On se poursuit en voiture, on se rentre dedans à tout va, ça explose, ça tire dans tous les coins et ça se bagarre tant et si bien que la plantureuse chasseuse de primes répondant au doux nom de Chastity finit même par en perdre son petit haut transparent... Bref c’est règlements de compte à OK Corral mais dans la cafétéria d’une station-service perdue au milieu de nulle part, façon "Bagdad café". Les protagonistes dessinés par Callixte rappellent furieusement des acteurs américains (un brin figés) - de Danny de Vito à Georges Clooney, en passant par Hulk Hogan - sans oublier l’apparition de nos frères Bogdanoff nationaux. Koeniguer semble s’être amusé à mettre tout ce petit monde en scène dans un scénario plus enlevé qu’élaboré et hormis quelques dialogues bavards qui cassent le rythme, c’est plutôt efficace dans le genre.
Les éditions Paquet en profitent pour rééditer le premier tome, "Loser", dans une nouvelle présentation.