DRAGONSEED - Tome 1. De Cendres et de sang

, par Estelle

Un héros mi-homme mi-dragon doit récupérer une larme de pierre pour sauver la paix. Une nouvelle série d’héroïc-fantasy qui use et abuse des clichés du genre.

La guerre est proche entre les hommes et les créatures de Krath. Adam Serre-d’Ombre, fils d’une humaine et d’un dragon, peut encore l’empêcher s’il apporte une larme noire de son père au Conseil des anciens. Problème, la relique en question est dérobée par une voleuse. Le jeune sang-mêlé se lance à sa poursuite, accompagnée de son amie d’enfance, la superbe Polly.
Une quête, de la magie, des dragons, des nains, des elfes, de beaux guerriers bodybuildés et de sculpturales jeunes femmes court vêtues, pas de doute, nous sommes en plein dans l’univers de l’héroïc-fantasy. Rien de bien original a priori mais le héros semble sympathique et son "métissage" pour le moins intrigant (on ne saura rien toutefois sur cette prouesse technique qu’a été sa conception !). Alors on pousse un peu plus loin malgré un graphisme conventionnel...
Passées les premières pages qui présentent les personnages et la mission à venir, il faut pourtant admettre que le scénario ne tient pas la distance. L’intrigue devient d’autant plus confuse que les personnages sont très nombreux et qu’on ne saisit pas bien la frontière entre les bons et les méchants. L’intention était louable mais dans les faits, on a du mal se repérer. Sans compter que "Dragonseed" sombre parfois dans le ridicule : ainsi par exemple, notre héros qui a juré main levée, préfère se la couper (elle se régénéra toute seule nous apprend-il, ouf !) pour ne pas avoir à tenir parole... Côté dialogues, ce n’est guère mieux : en multipliant les répliques qui se veulent drôles, le scénariste a surtout réussi à les rendre particulièrement lourdes...
L’héroïc-fantasy est un genre archi-rebattu en bande dessinée et arriver à sortir du lot est ambitieux. Ce premier tome "De cendres et de sang" n’y sera pas parvenu.

- Les Humanoïdes Associés