DIEU POINT ZÉRO

, par Estelle

Dieu à l’ère du 2.0 dans une série de gags drôlatiques sur la religion des temps modernes.

"Ah les cons ! Heureusement que je n’existe pas sinon ils finiraient par me faire douter de moi." Dans bien d’autres régions du monde, mettre ainsi en cause Dieu et la religion vaudrait aux auteurs de cet album bien des problèmes. Ne boudons donc pas notre plaisir et profitons de ce recueil de gags mettant en scène un Eternel du XXIe siècle.
Frayant avec les multinationales, gérant son paradis et l’Eglise comme une entreprise ou échangeant par téléphone ou par mail avec Moïse, tel est Dieu 2.0. Un Tout-puissant aigri, usé par les humains et par l’équipe qui fait marcher le monde avec lui : un Jésus en quête de reconnaissance paternelle, un archange Gabriel qui fait une erreur de date pour le massacre de la Saint-Barthélémy, un Lucifer en bon gestionnaire de contrat gagnant-gagnant et des anges tout à la fois négociateurs, gardes du corps et délégués du personnel.
Bénéficiant du trait expressif de Boris Mirroir ("Notre seul ami commun", "Amour, passion et CX diesel") et de l’humour efficace de James ("Dans mon open space"), "Dieu Point Zéro" est donc aussi bien une critique caustique de la religion et de son économie que de notre société moderne en général. Bref, si Dieu existe prions qu’il ait de l’humour.

Dessinateur : Boris Mirroir - Scénariste : James - Editeur : Fluide Glacial - Prix : 10,90 euros.