DIEU N’A PAS REPONSE A TOUT (mais IL est bien entouré)

, par Estelle

Au paradis, le travail ne manque pas, les compétences non plus. Dieu envoie donc sur Terre des personnalités disparues pour résoudre les problèmes des hommes. Un recueil de nouvelles léger et sympathique.

La gestion d’une Terre peuplée d’humains, ça n’a décidément rien à voir avec des vacances. Dieu en sait quelque chose puisque de son paradis, il tente d’aider le commun des mortels à résoudre ses problèmes. Et comme même lui ne sait pas tout, il demande un coup de main à des personnalités passées depuis longtemps de vie à trépas.
Voilà donc en six histoires courtes, six chargés de mission hors du commun - du poète Homère à Marilyn Monroe - renvoyés sur Terre pour aider entre autres un ingénieur atomique suicidaire, un brave type aux nobles idéaux face à un régime totalitaire, une équipe de flics en guerre contre la corruption ou un gamin surdoué rêvant d’écrire des pièces de théâtre.
Tonino Benacquista, à qui l’on doit déjà en bande dessinée "L’outremangeur" et le thriller
"La boîte noire" - tous deux adaptés au cinéma -, réalise ici un album sympathique beaucoup plus léger et humoristique. Il s’est d’ailleurs judicieusement adjoint le talent de Barral qui a fait le succès des parodiques aventures de Philip et Francis (Blake et Mortimer) et "Baker Street" (Sherlock Holmes). Pour cette galerie de personnages variée, les expressions sont comme toujours efficaces.
Dans chaque nouvelle de huit à douze pages, le principe narratif est le même : on nous présente le personnage moderne qui a des problèmes, puis de Là Haut, Dieu trouve dans son Mac le défunt "adapté" à la situation. Après une brève biographie et l’exposé de sa mission, il l’envoie sur Terre. Une fois sa mission accomplie et, de retour dans le bureau de Dieu, la personnalité a le droit de formuler un voeu en guise de récompense. Le procédé qui pourrait être répétitif donne en réalité un rythme et une homogénéité bienvenus à l’ensemble. On joue le jeu et pour un peu on se prendrait presque pour Dieu en essayant de deviner sur quelle célébrité il va porter son choix. L’occasion n’arrive pas tous les jours, ce serait dommage de la rater !

- Dargaud