DESTINS PARALLÈLES - Tomes 1. "Lui" et "Elle"

, par Estelle

Les prémices d’une histoire d’amour vues tant du point de vue du jeune homme que de la jeune fille. Pour cela, le même récit est décliné en deux tomes. Un concept original pour une histoire classique mais plaisante.

Yukichi est un étudiant coincé et intello amoureux d’une pimbêche qui le manipule, Chihiro une étudiante timide qui se cache derrière sa frange. Le hasard va faire que ces deux là vont se bousculer et que Yukichi va offrir à Chihiro un miroir de poche que la grand-mère de la jeune fille avait justement vendu par erreur…
Deux destins, deux points de vue, deux séries. Après son "Sangsues" au scénario surprenant, Daisuke Imai fait de nouveau dans l’original mais dans le concept cette fois : raconter la même histoire mais vue du côté de la jeune fille avec "Elle" et du côté du jeune homme avec "Lui". On a donc deux tomes 1 qui seront suivis de deux autres tomes, soit quatre volumes à venir au total.
L’idée est là et est bien exécutée : l’ensemble fonctionne vraiment comme un miroir sans qu’on s’ennuie. Les deux gens ont chacun leur vie, leur sensibilité, leurs comportements propres. Et pour savoir comment le sexe opposé voit les choses, il faut attendre de lire l’autre volume. Ce concept permet de donner tout son sel à un manga sentimental à l’histoire pourtant assez classique en elle-même : deux jeunes gens peu sûrs d’eux qui finissent par tomber amoureux...
Petit bémol, la place accordée en fin de chaque volume au premier chapitre de l’autre tome 1. On imagine bien que l’objectif est de donner envie au lecteur de se procurer le point de vue opposé mais on se retrouve du coup à lire deux fois une trentaine de pages… Côté dessin, le style est clair et expressif, les arrière-plans étant toutefois souvent peu présents.
Reste à savoir quelle vision le lecteur va préférer découvrir en premier. Un choix qui aura forcément une influence sur la perception de l’histoire globale.

Dessin et scénario : Daisuke Imai – Editeur : Komikku – Prix : 8 euros chaque tome.