DERNIERS JOURS DE GUERRE

, par Estelle

D’un côté le redoutable chef serbo-bosniaque Radovan Karadzic, de l’autre le chanteur soldat. Réédition d’un recueil de deux récits sur la fin de la guerre en Bosnie par l’un des pères de la BD-reportage.

Trois reporters traversent la Bosnie après les accords de Dayton afin d’essayer de rencontrer le dirigeant des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic qui déclara un jour que "les Sarajéviens ne compteront pas les morts, ils compteront les survivants". De l’autre côté de la ligne de front, à Sarajevo, Soba, ancienne rock star devenu soldat par la force des choses, s’interroge sur son avenir.
Paru initialement en 2006, "Derniers jours de guerre" qui regroupe "Noël avec Karadzic" et "Soba" fait ce mois-ci l’objet d’une réédition revue et corrigée de la part de Rackham. Ces deux histoires mettaient un point final aux reportages de Joe Sacco au coeur de la guerre en ex-Yougoslavie (après "Goradze" et "The Fixer") entre 1995 et 1996. L’occasion de réfléchir de nouveau aux aberrations de la géopolitique et aux ravages de la guerre. Considéré comme l’un des pères de la BD-reportage, le journaliste et auteur de bande dessinée engagé qu’on avait surtout apprécié pour "Palestine", permet malgré des cases un peu bavardes de montrer les conséquences de la guerre sur les populations.

Dessin et scénario : Joe Sacco - Editeur : Rackham - Prix : 15 euros.