DEATHCO - Tome 3

, par Estelle

La nouvelle cible de Deathko n’est pas comme les autres : le savant fou qui a mis au point une arme chimique mortelle risque de provoquer une catastrophe à l’échelle du monde. Un récit macabre toujours aussi efficace.

C’est une Deathko en bien mauvaise posture que l’on découvre en ouverture du 3e tome puisque celle-ci se retrouve emprisonnée par sa cible, une espèce de psychopathe qui tente d’obtenir par la torture des informations sur la Guilde qui emploie les Reapers. Heureusement, on commence à connaître les capacités de la redoutable jeune tueuse à gages dépressive…
Si "Deathco" déménage toujours autant avec une succession de morts violentes toutes plus inventives les unes que les autres, Atsushi Kaneko ("Soil", "Wet Moon") instaure ensuite avec le début d’une nouvelle mission - un savant fou qui a mis au point une arme chimique mortelle - un rythme différent : il n’est plus question d’une simple chasse à l’homme mais d’un risque plus global pour l’humanité. Le monde court au désastre… La misanthrope Deathko parviendra-t-elle à le sauver ? Le mangaka, dont le travail graphique au noir et blanc très contrasté est une vraie réussite, profite également de ce 3e opus pour lever un peu du mystère qui entoure les relations entre Deathko et la mystérieuse "Madame" ainsi que l’étonnant "pacte" qui les unit. On est encore loin de deviner les motivations de la Guilde et qui se cache derrière mais les quelques informations délivrées ici suffisent à maintenir l’intérêt.

Dessin et scénario : Atsushi Kaneko - Editeur : Casterman - Prix : 8,45 euros par volume.