DE CAPE ET DE CROCS - Tome 8. Le maître d’armes

, par Estelle

La Lune est en danger et seul le maître d’armes pourra la sauver. Nouvel opus réussi d’une série poétique et épique qui a fait ses preuves.

Un nouveau tome de "De cape et de crocs" est toujours un événement tant la série a réussi à s’imposer dans le paysage BD par sa qualité. Le huitième volet des aventures de Don Lope de Villalobos y Sangrin et Armand Raynal de Maupertuis nous emmène sur la piste du fameux maître d’armes, seul capable de reformer le régiment des Cadets de la lune et de sauver l’astre de l’invasion menée par le prince Jean et le cruel Mendoza.
Ne vous attendez pas à de grandes surprises ni à des rebondissements nombreux : cela fait quelques tomes déjà que l’univers décrit dans cette série fantastique nous est connu et que le rythme s’est ralenti. Le scénario s’assombrit en même temps que se précise le spectre de la guerre mais il avance finalement peu, multipliant les histoires parallèles.
Malgré ces quelques reproches, le charme opère une fois encore d’autant que la planche finale laisse présager un neuvième tome essentiel. Il faut dire aussi que le graphisme tout en finesse de Masbou fait encore une fois merveille et qu’Ayroles continue d’user avec brio du style littéraire et théâtral dans ses dialogues. A elle seule, la rencontre de nos héros avec le maître d’armes, aussi habile bretteur que poète, donne lieu à de jouissifs duels d’alexandrins. Un régal.

- Delcourt