DAHO - L’Homme qui chante

, par Estelle

Dans les coulisses de l’élaboration d’un album d’Etienne Daho. Un reportage de près de trois ans au graphisme intéressant. Pour les fans.

Cette fin d’année 2015 est importante pour les fans d’Etienne Daho, avec d’une part la sortie de son double best-of "L’homme qui marche" et d’autre part la parution de "Daho, l’homme qui chante", une BD de David Chauvel et Alfred. Il ne s’agit pas ici d’un biopic, les deux auteurs ayant suivi le chanteur pendant presque trois ans pour raconter la création de son album "Chansons de l’innocence retrouvée" sorti en 2013, du processus de création jusqu’à la fin de la tournée.
"Daho, l’homme qui chante" est un bel objet. C’est un ouvrage de 140 pages à l’épaisse couverture cartonnée et qui fait montre d’un choix graphique intéressant de la part d’Alfred (Fauve d’or 2014 à Angoulême pour "Come Prima") : une alternance de décors urbains travaillés au crayons au tons rouge et bleu, d’ondes musicales dans les mêmes couleurs et de portraits simplement esquissés. De son côté, Chauvel ("Les enragés", "Octave", "Le sabre et l’épée") a construit son récit en sept chapitres - l’écriture, l’enregistrement, Londres, l’album, le "truc" (le séjour de Daho à l’hôpital pour une péritonite), la promo et la tournée. On s’attarde évidemment sur Etienne Daho, dépeint comme sensible et rigoureux, mais on rencontre aussi ses musiciens, ses ingénieurs du son, son directeur artistique, son manager, son responsable image, son photographe, bref tout un tas de gens forcément aussi géniaux qu’indispensables… Ce portrait flatteur permettra aux fans du chanteur de rentrer un peu plus dans sa vie mais aura du mal à passionner les autres.

Dessinateur : Alfred - Scénariste : David Chauvel - Editeur : Delcourt - Prix : 18,95 euros.