CONTES ARABES EN BANDES DESSINÉES et CONTES ASIATIQUES EN BANDES DESSINÉES

, par Estelle

Une vingtaine de contes asiatiques et arabes sur deux albums jeunesse joliment dessinés, pour découvrir la richesse des cultures étrangères.

Depuis que les éditions Petit à Petit ont ouvert leur catalogue aux contes il y a dix ans, les enfants ont pu voyager dans le monde entier. Ce début d’année 2017 propose deux escales au coeur des cultures asiatiques et arabes. De l’homme faisant un cadeau intéressé au cheik à celui qui désirait plus que le dinar que lui offrait chaque jour un serpent pour le premier album, du vieillard cupide voulant imiter ses voisins pour s’enrichir aux deux amis qui se perdent de vue après leurs examens pour le second album, chacun propose une dizaine de contes traditionnels assez courts et faciles à lire. Pas vraiment surprenants, plutôt moralisateurs, ces contes parlent surtout de jalousie, de cupidité mais aussi d’amitié, d’intelligence et de ruse. Ils sont joliment mis en images par une pléthore de jeunes dessinateurs (Nathalie Bodin, Odile Santi, Marie Decavel, Lucien Gorlier, Emmanuelle Pioli, Veroborev, Virginie Vidal, etc) qui retranscrivent les décors, les ambiances et les costumes dans des styles variés.
Bonus intéressant, des pages documentaires largement illustrées viennent s’intercaler entre les récits, histoire de découvrir plein de petites infos sur les mondes arabes et asiatiques et de dépasser clichés et lieux communs : l’écriture et l’architecture arabe, les animaux du désert et l’histoire du voile, d’une part ; les catastrophes naturelles au Japon, les inventions chinoises, les dieux hindous et les conquêtes de Genghis Khan, de l’autre. Et là, il n’y a pas que les enfants qui apprendront des choses.

Dessinateurs : collectif - Scénaristes : Gaet’s et Céka (Contes arabes), Olivier Petit (Contes asiatiques) - Editeur : Petit à petit - Prix : 14,90 euros.