COMPTE À REBOURS - Tome 1. Es-Shahid

, par Estelle

Plongée dans les couloirs de la lutte antiterroriste aux côtés du juge Antoine Duquesne qui doute de la mort d’un jihadiste et craint un attentat imminent en France. Première partie d’un scénario réaliste qui tient la route.

Ancien juge d’instruction au pôle antiterroriste du Tribunal de Grande Instance de Paris, Marc Trevidic se fait co-scénariste de bande dessinée avec "une trilogie largement inspirée de son propre parcours", nous dit l’éditeur. On suit en effet Antoine Duquesne, juge au pôle antiterroriste du TGI de Paris, qui a bien du mal à croire en la mort en martyr annoncée de Jean-Frédéric Martinez, alias Abou Othman, converti et parti faire le jihad en Syrie. Et ce, malgré la confirmation de Nordine Charaoui, un autre jeune jihadiste de retour à Lyon. Et s’il se faisait passer pour mort pour pouvoir tranquillement préparer un attentat en France ?
Le scénario est on ne peut plus d’actualité et a ceci d’intéressant qu’il plonge le lecteur dans les coulisses de l’antiterrorisme dont on connaît finalement peu de choses : services de renseignements et de police, jihadistes fichés S, filatures, interpellations par le Raid, interrogatoires, nécessité de prendre des décisions rapides, poids des responsabilités du juge, etc, le récit est réaliste - au diapason du dessin classique - et il faut bien le dire assez anxiogène car la menace est réelle et l’ensemble des protagonistes jouent gros. Et pourtant la "Guerre à la terreur" ne fait que commencer.

Dessinateur : Giuseppe Liotti - Scénaristes : Marc Trévidic et Matz - Editeur : Rue de Sèvres - Prix : 15 euros.