CLONE - tome 1. Première génération

, par Estelle

Luke Taylor a une vie bien rangée jusqu’à ce qu’il apprenne qu’il n’est qu’un clone et que sa vie et celle de sa femme sont en danger. Une nouvelle série à l’efficacité redoutable.

Un bon job, une maison confortable, une jolie femme et un enfant à venir. Que pourrait demander de plus Luke Taylor dans la vie ? Rien sans doute et pourtant tout bascule lorsque un homme qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau débarque chez lui, grièvement blessé, pour lui apprendre qu’il n’est en fait qu’un clone parmi une armée d’autres et que le gouvernement en veut après sa vie et celle de sa femme.
Nouveau venu dans le monde des comics, David Schulner a en revanche une solide expérience en tant que scénariste et producteur de séries TV américaines ("Desperate Housewives", "Deuxième chance", "Everwood", "Trauma Kings") et cela se voit ! Comme tout bon divertissement télévisé, "Clone" - publié aux Etats-Unis par Image Comics sous le label Skybound, la maison d’édition de Robert Kirkman ("Walking Dead") - démarre en effet sur les chapeaux de roue et les rebondissements s’enchaînent rapidement. En apportant les réponses et en construisant ses personnages au fil des pages plutôt que dans une longue introduction, Schulner évite de plomber le rythme de son récit.
Certes, l’histoire basée sur l’exploitation des cellules souches embryonnaires et les manipulations génétiques classées secret défense, doublée d’un vaste complot politique n’a rien de révolutionnaire mais le suspense est bien là, haletant de bout en bout et porté par les planches efficaces, dynamiques et généreuses en hémoglobine, de l’Espagnol Juan Jose Ryp ("Black Summer", "No Hero").
En attendant de savoir si les hypothèses scientifiques développées dans cette fiction deviendront réalité un jour, on attend impatiemment la suite de cette série qui fait déjà beaucoup parler d’elle outre-Atlantique.

- Delcourt