CARTHAGO - Tome 6. L’héritière des Carpates

, par Estelle

Lou Melville, devenue adulte, hérite de la fortune et de la collection de Feiersinger qui vient de mourir. Un nouveau cycle avec moins de monstres antédiluviens mais toujours autant de mystères qui maintiennent l’intérêt.

Avec ce 6e tome et début du 3e cycle de "Carthago", c’est un bond dans le temps de 12 ans que l’on fait. En 2021 exactement. Devenue océanographe, la petite Lou étudie les mégalodons qui sont de plus en plus nombreux à remonter à la surface du fait du réchauffement climatique. Le richissime collectionneur Feiersinger venant de mourir, la jeune femme débarque dans les Carpates pour hériter de son château et des secrets qui vont avec…
L’idée de voir ce que sont devenus les personnages clé de l’aventure initiée en 2007 par Christophe Bec a de quoi attiser la curiosité. Evidemment, le milliardaire Feiersinger n’est plus mais un flashback s’étalant sur tout l’album permet de le retrouver quelques années auparavant lors de la découverte de la cité de Platon. Loin d’apporter toutes les réponses, "L’héritière des Carpates" suscite de nouvelles questions. L’ensemble est donc pour le moment plutôt intrigant même si la soudaine apparition de nazis dans l’histoire laisse un peu sceptique.
Sur le plan graphique, c’est un troisième dessinateur - après Eric Henninot et Milan Jovanovic - qui reprend le flambeau : l’Italien Ennio Bufi ("Geronimo Stilton", "Vertigo"). Son trait, parfois irrégulier sur les visages, se révèle assez efficace dans les scènes sous-marines.

Dessinateur : Ennio Bufi - Scénariste : Christophe Bec - Editeur : Les Humanoïdes associés - Prix : 14,20 euros.