CAPITAINE FRIPOUILLE

, par Estelle

Capitaine Fripouille vient au secours de sa fille dont la librairie est menacé par un investisseur mégalomane. Une aventure jeunesse très rythmée qui fonctionne comme une première approche de la politique.

Dans la petite ville de Palladipelledipollo, il n’y a plus que la librairie d’Ernesto et Fabiola qui n’ait pas été rachetée par le cupide Federico Jabot. Le couple résiste tant bien que mal jusqu’à ce que Jabot qui possède aussi la banque lui demande de rembourser immédiatement leur prêt sans quoi la librairie passera entre ses mains. C’était sans compter sur le père de Fabiola, le capitaine Fripouille, qui tout juste débarqué en ville ne compte pas laisser faire le banquier vénal.
Après leur remarqué "Pourquoi j’ai tué Pierre" (Prix du public 2007 à Angoulême), Olivier Ka et Alfred livre un nouveau récit au ton plus léger. Les enfants apprécieront le dessin tout en rondeur de cette aventure, le rythme effréné, les combats de machines géantes et la bonne humeur communicative du capitaine Fripouille. Mais derrière cette histoire simple au développement très manichéen se cache aussi un propos politique - que saisiront les plus grands et imprégneront l’air de rien les plus jeunes - et qui tient en un seul mot : résistons ! Résistons donc à la main-mise de quelques grands groupes sur le commerce ; cultivons-nous et instruisons-nous pour ne pas nous laisser endormir ; révoltons-nous contre ceux qui nous oppriment ; laissons de côté le capitalisme à tout crin et partageons les richesses…
A noter qu’un spectacle va par ailleurs être créé à partir du livre.

Dessinateur : Alfred - Scénaristes : Olivier Ka et Alfred - Editeur : Delcourt, collection Les enfants gâtés - Prix : 14,50 euros.