BROCÉLIANDE - Tome 3. Le jardin aux moines

, par Estelle

Ronan et ses amis pénètrent au coeur de la forêt de Brocéliande à la recherche de fées. Une histoire complète bien construite pour les amateurs de légendes bretonnes.

Troisième récit d’une série de sept autour de la mythique forêt de Brocéliande avec des auteurs différents, "Le jardin aux moines" s’intéresse à la légende des mégalithes du Jardin des moines où le seigneur local et ses sbires ont fini transformés en pierre. Mais cela ne constitue pas l’intrigue principale de l’album, c’est simplement une légende au coeur d’une histoire plus vaste. Une histoire qui démarre avec le lieutenant Ronan qui revient de la Première Guerre mondiale, fin 2018. Alors que sa voiture est tombée en panne et que le mécanicien planche dessus, il en profite pour aller se dégourdir les jambes dans les bois. Il se remémore alors l’histoire incroyable qui lui était arrivée gamin, lors d’une virée avec sa bande de copains…
Composé de récits enchâssés les uns dans les autres, entre réalité et conte fantastique, le scénario de Nicolas Jarry ("Tokyo Ghost", "Le Crépuscule des dieux" avec Djief, "Breizh - histoire de la Bretagne") est assez ambitieux. Cette sorte de voyage initiatique convoque les créatures habituelles de la fantasy - fée, dragon, troll… - mais il les mets habilement en scène. Les paysages mystérieux ou féériques sont bien rendus par Djief. La lecture s’avère du coup assez divertissante, surtout que les personnages principaux, tous en manque d’affection paternelle ou maternelle - Ronan maltraité par un père alcoolique, Ewenn la petite sorcière, Marie la fille de bonne famille venue de Paris, Mabik le fils caché du curé et son petit cousin Kilou qui ne décroche pas un mot - sont de suite attachants. Quatre autres histoires autour de la forêt suivront dont le prochain, intitulé "Le tombeau des géants", sera signé Betbeder et Frichet.

Dessinateur : Djief - Scénariste : Nicolas Jarry - Editeur : Soleil - Prix : 14,95 euros.