BLAST - Tome 4. Pourvu que les Bouddhistes se trompent

, par Estelle

Suite et fin des aveux de Polza Mancini à la frontière de la raison et de la folie. Une oeuvre magistrale

Suite et fin des aveux de Polza Mancini interrogé depuis 800 pages sur l’agression d’une jeune femme par deux inspecteurs de police à la fois écoeurés et fascinés par cet étonnant personnage. Dans cet ultime opus, Polza, hébergé par Roland Oudinot et sa fille Carole, attend l’été pour reprendre la route. Mais l’état de Roland s’aggrave : il ne prend plus ses médicaments contre ses pulsions sexuelles et sa schizophrénie. 

De flash-back en flash-back, Polza nous embarque dans sa "vérité" pour tenter de comprendre ce qui a pu se passer avec Carole, ses motivations. Car depuis les premières pages de la saga, nous connaissions ce nom, nous savions que cette histoire allait mal finir... Se situant quelque part entre la raison et la folie, l’humanité et l’animalité, le héros manipulateur traverse des planches montrant aussi bien le chaos que la nature bucolique, la lumière crue que l’obscurité sourde. Au final, avec cette saga sur fond de rupture avec la société, de violences extrêmes et de drogues dures, Larcenet signe une oeuvre impressionnante sur la noirceur de la nature humaine.

- Dargaud