BLACKFURY - Tome 1. La griffe du Styx

, par Estelle

Un implacable guerrier à l’armure ultra-technologique combat l’Alliance du Styx. Un comic aux personnages d’une belle épaisseur.

Newa, capitale de la planète Katarsis. Le capitaine d’industrie Lord Baad donne une importante réception lorsqu’un groupe de terroristes surgit et canarde les invités. Le maître des lieux ne doit la vie sauve qu’à l’intervention de Blackfury, un mystérieux guerrier vêtu de noir. L’attentat est revendiqué par l’Alliance du Styx, groupe dissident mené par la ténébreuse Datura, qui lutte contre la tyrannie de l’impératrice Meisha III.
Avec sa dominante de noir et or, qu’on retrouve aussi bien sur la couverture qu’à l’intérieur, "Blackfury" attire immédiatement l’attention. Le trait est fin et élégant, les décors baignés de lumière sont impressionnants, l’ambiance est à la fois chaude et glaçante : le travail de Stéphane Goddard, illustrateur pour la presse et nouveau venu dans la bande dessinée, donne sans aucun doute du cachet à cet album.
Mais le scénario n’est pas en reste. Car si Henscher ("Le Seigneur des couteaux") y parle de manière assez attendue de pouvoir et de complot, de loyauté et de trahison, de grande cause et d’intérêts personnels, on découvre surtout une panoplie de personnages à la psychologie fouillée. Gentils ou méchants, ils laissent entrevoir au fil des pages des blessures psychologiques. Au premier rang d’entre eux, Blackfury bien sûr, alias Shide, rescapé enfant d’une confrérie de chamanes guerrières et transformé en super-héros sans arme à l’armure en menta-graphène, une sorte de samouraï moderne en somme, avec les codes de l’honneur qui vont avec. Tout cela donne une vraie épaisseur à ce comic vitaminé prometteur.

Dessinateur : Stéphane Goddard - Scénaristes : Stéphane Goddard et Henscher - Editeur : Ankama - Prix : 15,90 euros.