BENITO MAMBO

, par Estelle

Les aventures fantastiques d’un petit garçon qui rêvait d’être danseur de mambo. Réédition luxueuse d’une jolie fable pleine de poésie.

Quand Charles-Henri annonce à son père, magnat de la finance, qu’il veut devenir danseur de mambo, celui-ci le renie aussitôt, le précipitant aux oubliettes où il découvre les squelettes de ses frères... Là, Próximo, le dieu du mambo, lui apparaît et lui raconte son histoire. Cela fait, un geyser sorti d’on ne sait où projette Benito hors de son puits.
Publié initialement en 1999, "Benito Mambo" était le premier album solo de Durieux. Aujourd’hui il est remis au goût du jour par Les Humanos grâce à cette nouvelle version luxueuse, colorisée en grand format et couverture cartonnée. De bonnes conditions pour (re-)découvrir ce jolie conte au dessin sobre qui laisse libre cours à l’imagination débridée de l’auteur et à des situations surréalistes. Ce petit garçon naïf et enthousiaste portant costume violet et nœud papillon rouge va ainsi rencontrer des personnages haut-en-couleurs : un capitaine de zeppelin atteint de coprolalie (tendance morbide à employer des mots scatologiques), un roi unijambiste à l’agonie, un vieux tunnelier chargé de relier le Pôle nord au Pôle sud... et une jolie prisonnière à trois jambes dont il tombera amoureux.
Le récit est imprévisible et le rythme effréné. Si on a d’abord l’impression qu’il part dans tous les sens, toutes les petites histoires finissent, telles les pièces d’un puzzle, par s’assembler et former une jolie petite fable poétique.


- Les Humanoïdes Associés