BD BLUES : T-Bone Walker

, par Estelle

En une courte bande dessinée et 2 CD, BDBlues fait revivre l’un des plus grands inventeurs de la guitare électrique.

"Comme il balançait sa guitare par dessus sa tête, T-Bone a balancé le blues vers la modernité, du traditionnel au moderne, de la guitare acoustique à la guitare électrique, la propulsant là d’où elle ne devait plus jamais revenir." Tel est est le portrait de T-Bone Walker, l’un des grands inventeurs de la guitare électrique, dressé dans un nouveau volume des BDBlues édité chez Nocturne.
Rappelons que les albums de la collection se base sur un même principe : une bande dessinée, deux CD, le tout dans un coffret rigide de bonne qualité. En l’occurrence pour T-Bone Walker, c’est le duo Van Linthout-Leclercq ("La nuit du lièvre", "Conquistador") qui met en images et en une vingtaine de pages quelques épisodes marquants de la vie du musicien né en 1910 au Texas. Et dans un style crayonné noir et blanc, ils ont choisi de mettre l’accent sur l’une des grandes particularités de T-Bone sans tenir compte de la chronologie : sa manière de faire le pitre en jouant. Avec une explication de l’origine de sa technique pour le moins étonnante...
Tout en parcourant ces planches qui se lisent malheureusement un peu trop vite, on peut commencer à écouter les deux CD livrés avec l’album. Au total 44 titres (soit plus de deux heures d’écoute) plus ou moins connus, teintés de blues, de jazz et de swing, classés en deux périodes - 1942/1947 et 1950/1956 - qui permettent de se rendre compte à quel point le musicien a influencé ses pairs, de B.B.King à Eric Clapton ou Jimi Hendrix.
En même temps que "T-Bone Walker" paraît "Howlin’Wolf" dessiné par Benoît Bonte. Et c’est une autre légende qui est ainsi mise en scène, un "loup hurlant" dont les Rolling Stones reprendront les chansons.

- Editions Nocturne