BALLISTIC

, par Estelle

Dans une ville futuriste tenant plus de l’enfer que du paradis, un réparateur de clim’ tente, aidé de son arme vivante, de devenir le roi du crime. Un comics violent et psychédelique qui donne le tournis.

Bienvenue dans le monde de demain, nés de guerres, changements climatiques, pluies acides, famines et autres joyeusetés… A son image, Repo-City est une ville tentaculaire parcourue par des voitures volantes et gangrenée par le crime et la drogue où les habitants sont modifiés de partout, sont tous un peu barrés et mangent de la viande humaine clonée au fast-food. Simple réparateur de climatisation, Butch rêve de mieux : devenir le roi du crime. Pour cela, il a en théorie un atout de taille : Bang-Bang, une arme vivante de sa conception…
Mini-série en cinq épisodes réunis ici dans un même album, "Ballistic" est présenté comme un "buddy movie grand-guignolesque et ultra-violent". Il est vrai que le cadre de cette métropole futuro-psychédélique permet de faire à peu près tout et n’importe quoi. Le scénario imaginé par le cinéaste Adam Egypt Mortimer spécialisé dans les films d’horreur ("holidays", "Some Kind of Hate") est particulièrement délirant et foisonnant : une succession de catastrophes auxquelles Butch finit par échapper de justesse, permettant de découvrir d’incroyables bidules technologiques et de s’éclater dans le trash et le gore. L’idée principale du flingue vivant qui parle mais maladroit est d’ailleurs plutôt alléchante.
Mais l’action quasi permanente, boostée à l’adrénaline, donne vite le tournis. Bientôt on perd le fil, on fatigue des yeux et de la tête, on ne voit plus la critique en creux d’une société pourrie par ses excès, d’autant qu’au niveau du dessin Darick Robertson ("Transmetropolitan" "The boys") est sur la même ligne : des cases hyperchargées, un découpage et des couleurs osés, du texte un peu partout qui rendent les planchent peu lisibles au final. Bref, une overdose visuelle en quelque sorte. Un comble à Repo-City.

Dessinateur : Darick Robertson - Scénariste : Adam Egypt Mortimer - Editeur : Glénat comics - Prix : 15,95 euros.