BADGAD INC.

, par Estelle

Une juge-avocate militaire et un mercenaire enquêtent sur des meurtres à connotation raciste commis à Bagdad. Un one-shot au coeur de l’Irak en guerre documenté mais à l’intrigue un peu classique.

Bagdad, 2004. La seconde guerre du Golfe est officiellement terminée mais la bataille continue, désormais largement aux mains des 250.000 mercenaires et 37 sociétés de sécurité privée présents en Irak. Lorsque des civils irakiens sont tués et mutilés vraisemblablement par un occidental, le gouvernement américain redoute le scandale et envoie une jeune juge-avocate de l’US Marine Corps et un ancien mercenaire sur la piste du tueur en série.
Stephen Desberg imagine une toile de fond intéressante qui s’appuie sur le trait réaliste et soigné de Thomas Legrain : la volonté d’évincer Saddam Hussein et d’instaurer la démocratie en Irak n’était qu’un prétexte visant à contrôler les ressources énergétiques du pays tandis que les mercenaires sans scrupules ont grassement profité du conflit et ont en même temps enrichi les sociétés américaines. L’essentiel de l’album (du moins ce qu’on a pu en lire, les 25 premières planches de notre exemplaire ayant été remplacées par les 25 suivantes qu’on retrouve donc deux fois à la suite !) se concentre donc surtout sur la dénonciation de cet état de fait et beaucoup moins sur l’enquête, plutôt classique et trop facilement résolue. Sans être désagréable (si on excepte cette fameuse erreur de planches !), ce premier récit complet de la collection One-shot Troisième vague du Lombard, aurait gagné en intérêt avec un scénario plus axé sur le thriller, moins sur l’aspect documentaire.

Dessinateur : Thomas Legrain - Scénariste : Stephen Desberg - Editeur : Le Lombard, collection Troisième vague - Prix : 14,99 euros.