ARSÈNE LUPIN, LES ORIGINES - Tome 1. Les disparus

, par Estelle

Bien avant d’être le célèbre cambrioleur en queue de pie et haut de forme, il fut un gamin enfermé dans une maison de redressement sur Belle-île-en Mer. Les auteurs attisent la curiosité en imaginant la jeunesse d’Arsène Lupin.

A l’instar de Robin des Bois dont Pierre Boisserie et Héloret ont choisi de nous raconter la jeunesse chez Glénat, Benoît Abtey et Christophe Gaultier se penche sur celle de l’indétrônable gentleman cambrioleur au grand coeur imaginé par Maurice Leblanc, le fameux Arsène Lupin. Et le moins qu’on puisse dire est que le jeune Arsène a connu des débuts difficiles : pour éviter qu’il ne raconte un meurtre dont il a été témoin, cet enfant de la rue est envoyé à 12 ans à La Haute-Boulogne, sinistre maison de redressement sur Belle-île-en Mer.
C’est donc un parcours initiatique qui va nous être conté. Conçu comme un long prologue montrant d’abord la dure vie des enfants de la Haute Boulogne puis l’éducation de l’adolescent aux côtés du Comte de la Marche qui l’a adopté, ce premier opus pose les bases du personnage : un gamin altruiste, à la force de caractère hors du commun, capable d’une remarquable insoumission comme d’une obéissance totale... Emmené par un dessin semi-réaliste austère - à l’image des débuts du jeune Arsène - le récit se déroule assez lentement mais les auteurs déroulent les grandes lignes et la série est prévue sur trois tomes. A suivre donc.