AIME LACAPELLE - Tome 3. Poules rebelles

, par Estelle

Des dialogues savoureux, mâtinés de patois... Macarel !

Malgré son accent campagnard du Sud-Ouest et ses bottes crottées, Aimé Lacapelle ne se contente pas d’être un bon agriculteur. De son tracteur, il garde aussi un œil sur ce qui se passe dans sa campagne car en tant que membre du "B.I.T." (Bureau d’Investigation Tarnais), Aimé Lacapelle enchaîne les missions parfois risquées, comiques toujours.
Notre Aimé national nous revient donc fidèle à lui-même. Fidèle mais avec moins de missions que dans les précédents épisodes. Il aura certes à résoudre une mystérieuse affaire de menaces de mort adressées à Monsieur le maire. Il devra également participer au célèbre rallye Ferguson opposant les as de la police montée agricole dans la quête mythique de la binette d’or. Un petit régal d’humour que cette séquence !
Mais l’essentiel des gags des aventures d’Aimé et de sa Mémé est davantage ancré cette fois dans leur vie quotidienne et leur réaction face à la modernité : les courses à l’hypermarché Hypermégatop, Mémé succombant aux charmes de la DHEA, l’aide à la réinsertion d’un jeune dealer ou les scénarios retors des feuilletons télé américains.
Le dessin en noir et blanc est très simple mais accentue le côté rustique des personnages de la petite vieille à fichu au paysan à bérêt et nez rouge. Quant aux dialogues mâtinés de patois, ils sont savoureux… Macarel !

- Fluide Glacial