A COUCHER DEHORS - Tome 1

, par Estelle

Un SDF hérite d’une maison à condition de s’occuper de l’éducation de Nicolas, jeune trisomique qui ne rêve que de voyage dans les étoiles. Une comédie sociale riche en émotion et en personnages truculents.

Alors qu’Amédée, Prie-Dieu et la Merguez vivent dans une tente sur les bords de Seine, un notaire débarque avec une nouvelle incroyable : Amédée vient d’hériter de la maison de sa vieille tante. Petit hic : pour la conserver, il doit devenir le tuteur de Nicolas, son jeune cousin trisomique passionné par le premier vol spatial de Youri Gagarine parce que "quand il flotte dans l’espace, il est loin de ses soucis".
Il y a quelque chose du formidable "Les vieux fourneaux" de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet dans cette histoire à la fois drôle et bouleversante, ses dialogues truculents et ses personnages atypiques touchants : Amédée grand costaud bourru mais au coeur tendre ; Merguez le noir filiforme et grand brûlé ; le mystique Prie-Dieu juif par son père, arabe par sa mère et né à Lourdes ; Mme Louison l’infirmière à domicile bougonne mais serviable ; l’ancienne Claudette mariée à un flic ; et bien sûr Nicolas… Annoncé comme un diptyque, "A coucher dehors" est plein de bons sentiments mais l’humour présent évite de tomber dans la mièvrerie. Au delà de l’amitié et du handicap, certainement deux des thématiques principales, ce premier tome d’un diptyque fait également la part belle aux zones d’ombres entourant le passé d’Amédée, de son vrai nom Jean-Pierre Rousseau. Le récit entraînant profite par ailleurs des très belles planches d’Anlor qui, à l’instar d’"Amère Russie" déjà scénarisé par Aurélien Ducoudray, fait un sans faute tant au niveau de l’expressivité des personnages que des décors réalistes et des couleurs chaudes.

Dessinatrice : Anlor - Scénariste : Aurélien Ducoudray - Editeur : Bamboo, collection Grand Angle - Prix : 13,90 euros.