Vilebrequin : affaire classée

, par Estelle

Les auteurs de l’album et le label KSTR ont décidé d’un commun accord de ne pas aller plus avant dans les procédures judiciaires.

Enterrer la hache de guerre. C’est la décision prise conjointement par les parties en présence dans l’affaire Vilebrequin qui opposait Obion et Arnaud Le Gouëfflec, les auteurs de l’album "Vilebrequin", et le label KSTR de Casterman suite à une erreur de mise en page.
Dans un communiqué commun, les deux parties annoncent prendre acte du jugement rendu par le Tribunal de Rennes en septembre dernier et ne pas faire appel de celui-ci. Le TGI avait débouté les auteurs de leur demande de retrait de la vente de l’édition litigieuse mais avait condamné Casterman pour "atteinte au droit moral" des auteurs (notre article du 19/09/07).
"KSTR et les auteurs souhaitent aujourd’hui s’inscrire dans une optique constructive visant à assurer le meilleur avenir à l’album" précise le communiqué. Les auteurs et Casterman vont donc pouvoir désormais se concentrer sur la promotion de l’album, notamment nominé comme Essentiel dans la sélection officielle du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême 2008.