"Valérian" : la ministre de la Culture rassure Besson

, par Estelle

Au réalisateur qui craignait de ne pouvoir tourner en France l’adaptation de la BD, Fleur Pellerin répond que son problème sera "très probablement" bientôt réglé.

Après avoir annoncé ce mois-ci l’arrivée de Clive Owen (notre article du 24/08/15) au casting de "Valerian and the city of a thousand planets", Luc Besson a déclaré sur RTL ne pas être certain de pouvoir le réaliser en France. "Il y a un tout petit problème qui s’appelle les crédits d’impôt qui, en France pour les films français, sont de 20% et pour les films étrangers de 30%... Le seul souci, c’est que je fais un film français en langue anglaise donc j’ai droit à zéro en tant que film français. En tant que film étranger du coup, j’ai droit à zéro parce que le producteur est français. Je suis dans une espèce de trou juridique", a-t-il déclaré à la radio.
Avec un budget prévu de 170 millions d’euros, l’adaptation cinématographique de la bande dessinée "Valérian et Laureline" de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières sera-t-elle alors tournée ailleurs ? Pas sûr, après avoir signifié au patron de la société de production EuropaCorp qu’il ne bénéficierait d’aucun traitement de faveur, la ministre de la Culture Fleur Pellerin a finalement convenu sur iTélé que le film était "dans un angle mort de la réglementation" et que sa situation serait "très probablement réglée par les évolutions à venir dans la loi de finances de cette année"