Une rétrospective Alain Robet à Brest

, par Estelle

Une exposition revenant sur les 20 ans de carrière du dessinateur se tient jusqu’au 11 février 2005 dans sa ville natale.

Jusqu’au 11 février 2005, la Mairie de quartier de Saint-Marc à Brest propose, à travers une cinquantaine de planches originales, un long itinéraire retraçant 20 ans de carrière d’Alain Robet.
Né à Brest en avril 1963 et fils d’un marin de commerce, Alain Robet découvre très vite l’univers de la marine, un monde qui le marquera profondément. il publie dès 1984 sa première bande dessinée, "Légende de la fondation de Plounéventer", tirée à 84 exemplaires...
Puis dès l’année suivante, il crée à Rouen le fanzine "Café noir" qui remportera en janvier 1989 l’Alph’Art Fanzine du Festival international de la BD d’Angoulême. Très vite, Robet enchaîne alors, dans un style didactique et documenté, des histoires devilles en BD, un genre très en vogue à la fin des années 80 : "Lorient" (1988), "Rouen" (1989), "Evreux" (1992), "Vannes" (1994), "Brest" et "Quimper"(1996).
Tout en dessinant diverses courtes histoires publiées dans les pages de fanzines ou de magazines professionnels, Alain Robet adapte en bande dessinée, pour le Lombard, un roman d’aventure ("Les Compagnons de la Loue" en 1991) avant de réaliser, avec Cothias au scénario, "Le Chevalier, la mort et le diable" (1999-2001) chez Glénat.
En 2003, au sein des pages du magazine en langue bretonne "Meuriad", Alain Robet illustre une dizaine d’histoires fantastiques sur des récits imaginés par son épouse Dominique. En 2004, il réalise la biographie en BD de "Christophe Colomb". Enfin, au printemps 2005 devrait sortir le premier tome de "Gabrielle Baubriand", une nouvelle série historique autour d’une femme corsaire, scénarisée par Dominique Robet.

"Alain Robet - 20 ans de bande dessinée", expo organisée par l’association Artitude. Mairie de quartier de Saint-Marc, 29200 Brest - De 14h30 à 18h, sauf les dimanches, lundis et jours fériés.}}