Une affiche et une exposition interdites par les héritiers d’Hergé

, par Estelle

Le Centre belge de la bande dessinée et le festival suisse BDFIL se sont attirés les foudres de la société Moulinsart.

La case justice est une habitude pour la société Moulinsart qui gère les droits de Hergé. Le Centre belge de la bande dessinée et le festival suisse BDFIL viennent à leur tour d’en faire les frais.
C’est d’abord une affiche, celle réalisée par Emmanuel Lepage pour les 30 ans du centre belge de la bande dessinée à Bruxelles, qui a déplu à la société gestionnaire des droits de Hergé. Elle a exigé - et obtenu - sous peine de poursuites le retrait de l’affiche de la fameuse fusée au damier rouge et blanc d’"Objectif Lune" représentée parmi d’autres références à la bande dessinée (Blake et Mortimer, Boule et Bill, Arzach, Adèle Blanc-Sec, etc). Raison invoquée : le travail d’Hergé n’est pas dans le domaine public.
La société Moulinsart s’est ensuite attaquée à "Tintin in Lausanne", une exposition du peintre allemand Atak programmée par le festival off BDFIL à Lausanne en Suisse, selon le quotidien suisse 24 Heures. Alors qu’elle devait avoir lieu du 5 au 29 septembre 2019, elle a dû être purement et simplement annulée. Celle-ci avait le malheur de présenter des toiles en hommage à Tintin.