Un manga parlant d’inceste interdit aux mineurs

, par Estelle

La municipalité de Tokyo a décidé d’interdire "Imoto Paradise ! 2" aux moins de 18 ans.

Publié il y a quelques semaines par l’éditeur japonais Kadokawa, le deuxième tome d’"Imoto Paradise !" ("Le paradis des petites soeurs") de Studio Moonstone Cherry et Itou life, est dans le viseur de la municipalité de Tokyo qui a décidé d’interdire aux moins de 18 ans le manga qu’il considère comme "une oeuvre malsaine" parce que dépeignant des relations incestueuses entre un frère et ses cinq soeurs. Tiré d’un jeu vidéo pour adultes, "Imoto Paradise ! 2" serait la première publication à faire les frais d’une mesure de durcissement des règles encadrant les publications à caractère sexuel prise en 2011. Le manga reste toutefois légal hors de Tokyo et aux adultes dans la capitale, selon l’Agence France Presse.