Un journal satirique turc dissous à cause d’une caricature

, par Estelle

"Girgir" a publié une caricature de Moïse qui a suscité des réactions indignées. La revue a été fermée.

Journal fermé, journalistes licenciés. L’une des plus célèbres revues satiriques de Turquie, Girgir, a été contrainte de mettre la clé sous la porte après la publication d’une caricature de Moïse jugée "de mauvais goût". Sur celle-ci, on voit le prophète guider hors d’Egypte des juifs ne cessant de se plaindre.
Dans un pays où les caricatures de personnages sacrés sont quasiment absentes, celle-ci est une tentative délibérée de "mettre l’entreprise dans une position délicate", ont déclaré les éditeurs ajoutant que le nom des responsables sera transmis à la justice. Cette dernière a d’ailleurs assigné les propriétaires du journal pour blasphème le 17 février dernier. Dans un communiqué publié avant l’annonce de sa fermeture, Girgir s’était pourtant excusé, affirmant que la caricature avait échappé à l’attention des relecteurs "du fait de la fatigue et de l’insomnie".