Un faux magazine "Zoo" dans les kiosques

, par Estelle

Il n’a rien à voir avec l’ancienne publication satirique, pas plus qu’avec l’actuel bimensuel gratuit. L’ambiguité fait grincer des dents.

Ce Zoo là est bien loin de faire l’unanimité. Depuis le début de l’année, une publication intitulée Je suis Charlie & Zoo, tous des bêtes que l’on peut trouver en kiosques pour trois euros, fait parler d’elle, mais peut-être pas dans le sens qu’elle espérait... Jusqu’ici deux numéros sont parus, le premier en janvier en "hommage à Wolinski, Charb et Tignous", le second en février 2015 se raccrochant à l’affaire DSK.
"Aucun article n’était signé, les photos n’étaient pas créditées, l’ours ne donnait aucune information et son offre d’abonnement invitait les lecteurs à donner jusqu’au cryptogramme de leur carte bleue" rapportait Les Inrocks à la sortie du premier numéro en janvier. Selon le magazine, Eric Martin, l’ancien rédacteur en chef du journal satirique Zoo (1997-2000) avait alors porté plainte. L’équipe du magazine culturel gratuit Zoo, le mag a elle aussi tenu à préciser haut et fort qu’elle n’avait aucun lien avec cette publication et qu’elle avait attaqué en justice les responsables pour usurpation de sa marque. La veuve de Tignous aurait de son côté porté plainte également. Suite au numéro 2, c’est Fluide Glacial qui a à son tour saisi la justice pour l’utilisation en Une d’un dessin de Gotlib. Fluide Glacial aurait certes donné son autorisation mais il croyait, explique son rédacteur en chef Yann Lindingre, avoir à faire au magazine culturel gratuit...
Dans le deuxième numéro, l’ours de Je suis Charlie & Zoo, tous des bêtes cite notamment le nom de Jean-Christophe Florentin comme directeur de la publication. Selon Les Inrocks, Jean-Christophe Florentin a édité Zoo en 1997 après avoir travaillé à Hara-Kiri et L’Echo des savanes et publié plusieurs livres ("Guide de l’emmerdeur", "Guide de la parfaite salope", "Je bois, je fume, et je vous emmerde").