Titeuf privé d’état-civil

, par Estelle

Des parents voulaient prénommer leur fiston comme le héros de Zep. Ils ont perdu en Cassation.

Titeuf, Grégory, Léo. C’est ainsi qu’aurait dû s’appeler le fils d’un couple de l’Oise né en septembre 2009 si l’officier d’état-civil n’avait pas tiqué. Se fondant sur l’intérêt de l’enfant, le tribunal de grande instance de Pontoise avait alors ordonné la suppression du prénom du fameux héros de Zep de son acte de naissance.En appel, en octobre 2010, la cour de Versailles ne disait pas autre chose, relevant alors que ce prénom est "de nature à attirer les moqueries tant de la part des enfants que des adultes en raison de la grande popularité du personnage en France depuis plusieurs années, et que l’association du prénom Titeuf au personnage de pré-adolescent naïf et maladroit risque de constituer un réel handicap pour l’enfant devenu adolescent puis adulte, tant dans ses relations personnelles que professionnelles".

Déterminés, les parents ont alors formé un pourvoi en cassation. Mais mercredi 16 février, la Première chambre civile a rejeté ce pourvoi.