Titeuf dans la peau d’un réfugié

, par Estelle

Zep a transformé son fameux petit héros en réfugié jeté hors de chez lui par la guerre. Une planche qui fait froid dans le dos.

"J’ai dessiné Titeuf en migrant, la gorge serrée" a déclaré Zep au Figaro. Sur son blog, le dessinateur suisse a imaginé son héros en petit réfugié pris dans les horreurs de la guerre. Composée de 42 vignettes, la planche intitulée "Mi petit, mi grand" commence comme une classique aventure de Titeuf mais tout bascule dès la deuxième vignette : une bombe explose sur la maison de Titeuf, tuant son père....

- La planche "Mi petit, mi grand".