Tintin parle le moldo-valaque

, par Estelle

Deux premiers albums de Tintin viennent d’être publiés en roumain. "Le sceptre d’Ottokar" sera peut-être pour plus tard.

"Ham ! Ham !" peut désormais aboyer Milou. Déjà traduites en une quarantaine de langues et de dialectes, les aventures de Tintin ont leur version "moldo-valaque", du nom des deux provinces historiques de la Roumanie, la Moldavie et la Valachie. Pour l’instant seuls deux albums - "Les cigares du pharaon" et "Le lotus bleu" - sont disponibles. Vendus 27,5 lei (8 euros) et tirés à 2.000 exemplaires, ils s’inscrivent dans le cadre de l’année de la Francophonie en Roumanie. Institutions, ministères et ambassades belges et françaises ont collaboré avec le ministère roumain de la Culture sur le projet.
"Tintin au pays des Soviets", "Tintin en Amérique" et "Tintin au Congo" devraient aussi être traduits plus tard. Quant au "Sceptre d’Ottokar", transposition entre autres de la monarchie roumaine durant l’entre-deux-guerres, il n’est pas à l’ordre du jour pour l’instant. Officiellement pour respecter l’ordre chronologique de l’entrée en scène des personnages entourant Tintin comme le capitaine Haddock ou Dupont et Dupond.

- voir aussi LE TOUR DU MONDE LINGUISTIQUE DE TINTIN